1630, NAISSANCE ET ESSOR D'UN DOMAINE    | 

1860, AU TEMPS DE L'AMIRAL    |  

1980, ARRIVÉE DE JACQUES DE PONTAC

 

1980, arrivée de Jacques de Pontac

Au milieu du XXème siècle, les prairies du château accueillirent pendant plusieurs années le concours hippique qui deviendra le ‘Jumping de Bordeaux’. Mais l’exploitation perd peu à peu de son ampleur et le château n’est plus entretenu.

portraitjacquesquesdepontac

Il faut attendre les années 1980 avec l’arrivée du Comte Jacques de Pontacarrière-petit-fils de l’Amiral et descendant du fondateur du domaine, pour que l'exploitation viticole reprenne toute sa splendeur.

Médaillé du Mérite Agricole, Jacques de Pontac a consacré sa vie à la conservation et au rayonnement de ce patrimoine familial, culturel et viticole, ainsi qu’à la renaissance du château de MYRAT, Grand Cru Classé de Sauternes en 1855 (www.chateaudemyrat.fr).

A Peychaud,  il entreprend de restaurer le château, agrandit le vignoble, qui passe de 12 à 28 hectares, réaménage l’intégralité des chais. Surtout, il ouvre largement les portes du domaine aux différentes associations locales.

Considérant le vin comme un langage, il réussit à créer en trente ans une large clientèle de particuliers très fidèles à l’étiquette bleue. 

 

Separateur

La continuité... au féminin

Jacques de Pontac décédé en 2012, c’est tout naturellement que ses deux filles Slanie et Elisabeth décidèrent de poursuivre l’aventure familiale au sein du château Peychaud, œuvrant à la vigne, au chai et à la commercialisation.

jacquesdepontacvignes    peychaudslanie    elisabethdepontac 

 

Separateur

 

Les Pontac et Bordeaux

L’histoire des Pontac suit celle des vins de Bordeaux. En effet, c’est en 1533 que Jean de Pontac fonde le domaine Haut-Brion destiné à l’exploitation des vignes. Il vivra 101 ans, ayant traversé les règnes de Louis XII, François Ier, Henri II Charles IX et Henri III. 

Un siècle plus tard, son descendant Arnaud de Pontac, invente la notion de 'cru' et de terroir bien délimité. En plus d’être un adroit viticulteur, il est un fin politique puisqu’il est nommé en 1660 Premier Président du Parlement de Bordeaux. Homme d’affaire avisé, il décide de mettre en avant son domaine et ses vins d’une grande qualité, et de les exporter en Angleterre (Le Ô Brian était dégusté à la taverne  'Pontac’s Head' de Londres) puis à travers toute l’Europe.

Depuis, les membres de la famille de Pontac exploitent plusieurs propriétés en Bordeaux, Sauternes ou Graves, dont le château Peychaud et le château de Myrat, cru classé de Sauternes situé à Barsac.

 

 

joomlajoomla templates 3
2018  Château Peychaud  - Designed by Gallien C&S